Différences

Cette page vous donne les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

fr:recherche:axes_de_recherche 2009/02/27 17:01 fr:recherche:axes_de_recherche 2009/02/27 17:01 version actuelle
Ligne 4: Ligne 4:
**Responsable : [[zoulim@lyon.inserm.fr|Fabien ZOULIM]] ** **Responsable : [[zoulim@lyon.inserm.fr|Fabien ZOULIM]] **
-{{ :fr:recherche:1_bacillus.jpg?300|}}+{{ :fr:recherche:1_bacillus.jpg?200|}}
Les agents infectieux interagissent avec l’organisme ou les cellules infectées pour se multiplier et se propager. Ces interactions peuvent aussi aboutir à des effets pathologiques des cellules et organes concernés. La compréhension de ces interactions peut reposer sur des études chez les patients infectés ou dans des modèles expérimentaux. La caractérisation de ces interactions entre l’hôte et l’agent infectieux par des approches de recherche fondamentale et de recherche clinique est donc capitale pour la découverte de nouvelles cibles pour des médicaments anti-infectieux, développer de nouveaux tests de diagnostic et combattre les conséquences pathologiques des infections. Il s’agit de l’un des objectifs prioritaires de Finovi. Les agents infectieux interagissent avec l’organisme ou les cellules infectées pour se multiplier et se propager. Ces interactions peuvent aussi aboutir à des effets pathologiques des cellules et organes concernés. La compréhension de ces interactions peut reposer sur des études chez les patients infectés ou dans des modèles expérimentaux. La caractérisation de ces interactions entre l’hôte et l’agent infectieux par des approches de recherche fondamentale et de recherche clinique est donc capitale pour la découverte de nouvelles cibles pour des médicaments anti-infectieux, développer de nouveaux tests de diagnostic et combattre les conséquences pathologiques des infections. Il s’agit de l’un des objectifs prioritaires de Finovi.
Ligne 10: Ligne 10:
**Responsable : [[jacqueline.marvel@ens-lyon.fr|Jacqueline MARVEL]] ** **Responsable : [[jacqueline.marvel@ens-lyon.fr|Jacqueline MARVEL]] **
-{{ :fr:recherche:3_escherichia_coli.jpg?300|}}+{{ :fr:recherche:3_escherichia_coli.jpg?200|}}
Les  recherches incluent dans cet axe sont : Les  recherches incluent dans cet axe sont :
  * d’une part l’étude des différents acteurs de la réponse immunitaire potentiellement impliqués dans le contrôle d’un pathogène donné   * d’une part l’étude des différents acteurs de la réponse immunitaire potentiellement impliqués dans le contrôle d’un pathogène donné
Ligne 18: Ligne 18:
**Responsable : [[hugues.lortat-jacob@ibs.fr|Hugues LORTAT-JACOB]] ** **Responsable : [[hugues.lortat-jacob@ibs.fr|Hugues LORTAT-JACOB]] **
-{{ :fr:recherche:5_streptocoque_dans_hemoculture.jpg?300|}}+{{ :fr:recherche:5_streptocoque_dans_hemoculture.jpg?200|}}
L’axe « Biochimie Structurale » regroupe des laboratoires Lyonnais et Grenoblois dont les travaux visent à caractériser les molécules impliquées dans l'entrée, la réplication, l'assemblage, la virulence et la résistance des agents infectieux, ainsi que leurs interactions avec les molécules de la cellule hôte. Ces travaux font appel à des approches multidisciplinaires, aux frontières de la biologie, de la physique et de la chimie. Les connaissances qui en résultent peuvent être exploitées pour identifier de nouvelles cibles thérapeutiques, développer des outils diagnostiques, concevoir et synthétiser des candidats médicaments ou des stratégies vaccinales et d’immunomodulation. L’axe « Biochimie Structurale » regroupe des laboratoires Lyonnais et Grenoblois dont les travaux visent à caractériser les molécules impliquées dans l'entrée, la réplication, l'assemblage, la virulence et la résistance des agents infectieux, ainsi que leurs interactions avec les molécules de la cellule hôte. Ces travaux font appel à des approches multidisciplinaires, aux frontières de la biologie, de la physique et de la chimie. Les connaissances qui en résultent peuvent être exploitées pour identifier de nouvelles cibles thérapeutiques, développer des outils diagnostiques, concevoir et synthétiser des candidats médicaments ou des stratégies vaccinales et d’immunomodulation.
Ligne 24: Ligne 24:
**Responsable : [[philippe.vanhems@chu-lyon.fr|Philippe VANHEMS]] ** **Responsable : [[philippe.vanhems@chu-lyon.fr|Philippe VANHEMS]] **
-{{ :fr:recherche:6_levures.jpg?300|}}+{{ :fr:recherche:6_levures.jpg?200|}}
L’épidémiologie des maladies transmissibles recouvre un champ d’activités vaste qui traite à la fois de la méthodologie des études mais aussi des déterminants impliqués dans l’apparition et la dynamique des pathologies infectieuses.  Ces déterminants dépendent à la fois de l’agent infectieux, de l’hôte (population humaine ou animale) et de l’environnement.  L’épidémiologie permet de décrire les infections et leur historie naturelle, d’identifier les facteurs de risque ou protecteur (vaccins par exemple) et d’estimer le pronostic avec ou sans intervention thérapeutique. L’épidémiologie des maladies transmissibles recouvre un champ d’activités vaste qui traite à la fois de la méthodologie des études mais aussi des déterminants impliqués dans l’apparition et la dynamique des pathologies infectieuses.  Ces déterminants dépendent à la fois de l’agent infectieux, de l’hôte (population humaine ou animale) et de l’environnement.  L’épidémiologie permet de décrire les infections et leur historie naturelle, d’identifier les facteurs de risque ou protecteur (vaccins par exemple) et d’estimer le pronostic avec ou sans intervention thérapeutique.
Contact // Presse // Mentions légales